Publié dans Littérature

L’autre Carole

A propos de Les deux Carole par Gina Monté-Corgès

http://www.amazon.fr/Les-Deux-Carole-Gina-Monte-Corges/dp/2332697691

carole

Etudiante en science sociales, vivant avec son petit ami en colocation, Carole est quelqu’un de plutôt conventionnel. Sa vie est partagée entre ses cours, son amourette et les petits jobs pour arrondir les fins de mois. De temps en temps, elle fait du baby setting chez un couple de bourgeois qui la paie au lance pierre. Un soir, tandis que les deux affreux marmots sont en train de roupiller, Carole entend du bruit dans la chambre des parents. Elle pense que c’est l’ainé qui est en train de chercher les livres pornos cachés maladroitement par son père. Quelle n’est pas sa surprise de tomber sur deux cambrioleurs masqués en train de rafler tout ce qui leur tombe sous la main. Carole les supplie de ne pas embarquer les biens. Les deux cambrioleurs cèdent mais en échange elle doit se dévêtir devant eux. Carole retire ses vêtements. Les deux hommes admirent son sexe touffu. Elle sent une autre femme en elle. Comme si quelque chose se fissurait dans sa chair et laisser éclore une autre personne. Carole va satisfaire sa libido. Lorsqu’elle se livre à l’un des deux cambrioleurs, elle devient quelqu’un d’autre. Elle a l’impression que c’est une personne différente d’elle qui ressent le violent orgasme traversant son estomac : « Je restai alanguie, étalée sur la moquette chaude. Je revenais à moi, comme si celle qui s’était adonnée aux jeux coquins avec cet homme masqué était une autre ».

Carole veut présenter son autre moi à David, son petit ami. Elle s’achète des dessous sexys et se prépare avec délectation pour une étreinte torride : « Je me dévêtis, haletante, et cherchai dans mes emplettes le corset noir transparent avec le petit string et les bas assortis, je m’habillai délicatement de ces effets de stupre, avec ce plaisir doux de sentir le nylon des bas glisser sur mes cuisses, ce bruissement subtil me rendait folle ». Toutefois, le résultat attendu n’est pas au rendez-vous. Carole se fait traiter de salope par David, surpris de cette attitude dévergondée à laquelle il n’est pas habitué. Gina Monté-Corgès décrit avec beaucoup de subtilité des univers sociaux où la femme est cantonnée à un rôle unique : soit être l’objet de satisfaction sexuel des hommes et n’avoir aucune considération, soit se voir cantonner à un rôle de femme respectable dans la sphère hypocrite de la morale puritaine. Carole en veut beaucoup plus. Rejetée par son petit ami, elle trouve un exutoire en s’offrant à un jeune receleur qui saura la satisfaire sexuellement. C’est lui devient à son tour un objet de plaisir : « Il devenait l’objet de mon étanchement. Son braquemart énorme avait le goût

singulier du bois fumé, il était bon, puissant, une odeur forte de mâle, je m’en délectais. J’avais l’impression de me purifier de l’humiliation que m’avait fait subir David, pas une once de délicatesse, de subtilité ». Son autre moi l’effraie. Mais il lui apporte des jouissances insoupçonnables. Carole multiplie les expériences. Sa sexualité débridée est une arme de guerre contre le machisme, contre l’homophobie, contre l’ascétisme hypocrite de ceux qui n’assument pas publiquement leurs désirs et se réfugie anonymement dans les clubs échangistes. Carole revendique le droit de vivre pleinement ses fantasmes, de ne pas appartenir à un seul homme et de multiplier les étreintes.

         Qui est « l’autre Carole » ? Sa part d’ombre ou bien sa véritable nature ? Le lecteur saura tout cela au final, après avoir suivi les voluptueuses péripéties d’une femme attachée plus que tout à sa liberté sexuelle.

Yannis Z.

carole2

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s