Publié dans Littérature

Emportée par la poésie des mots

A propos de Julie-Anne De Sée, La pâle heure sombre de la chair, Editions Tabou.
http://www.tabou-editions.com/romans-nouvelles/42-la-pale-heure-sombre-de-la-chair-9782915635997.html

la-pale-heure-sombre-de-la-chair

Julie-Anne De Sée sait jouer avec son lecteur. Elle sait le faire pénétrer dans un univers de volupté, tiraillé entre les lumières d’extase et les sombres ténèbres. Eros et Thanatos mènent le bal de ces mots charnels, capables de rendre compte avec un souci remarquable du détail de la jouissance des corps. Les textes qui jalonnent le livre sont à la fois séparés et reliés par un fil mystérieux. Julie et Simon reviennent perpétuellement dans les différentes histoires. Ils sont toutes les femmes, tous les hommes. Tous les textes ont pour thématique le point de non retour des désirs immanents à eux-mêmes. La première nouvelle évoque la manière dont une femme possède son amant et s’amuse à le rendre dépendant de son corps offert. La femme devient tour à tour perverse et chaste, garce et innocente, offerte et prude, soumise et dominatrice. L’homme lui appartient : « Ainsi, ce soir, quand ce sera moi qui vous banderai les yeux et que vous m’appartiendrez, que je vous agacerai en présentant à vos sens en éveil des morceaux choisis de moi, c’est en aveugle que vous réapprendrez à l’envi tout mon amour de vous ». C’est aussi ce jeu que l’écrivaine joue avec le lecteur. Elle l’enchaîne, le rend dépendant, lui donne envie d’aller plus loin avec elle.
Dans les différents textes, les corps chavirent dans des sensualités multiples, pour le meilleur ou pour le pire. Le plaisir est toujours éphémère. Il y a toujours un après, exprimé avec un réalisme cruel dans la dernière nouvelle : « Trier les souvenirs, s’en accommoder, en occulter certains, en embellir d’autres et ne conserver précieusement en soi que la clé de la boîte qui contient ceux que l’on veut garder vivants. Se les passer en boucle comme les films connus par coeur, les livres lus et relus, devenus cultes au panthéon personnel. Il faut aussi garder à l’esprit que chaque seconde écoulée en éloigne, finira par flouter les contours des visages, des situations, des événements et de leur genèse, tout en rapprochant de cet ultime instant où un seul coup de faux viendra trancher net le lien si ténu, fil de la vierge scintillant dans le soleil, qui fait le pont entre la sensation arrogante d’être en vie et la brutale plongée dans le néant ». Dans « vacances en Normandie », Julie est prise par les réminiscences de la relation complexe qui l’unissait à son père alors qu’elle est en train d’être fouettée par un Maître empreint de désir pour elle. Les possessions sont également multiples dans le livre de Julie-Anne De Sée. C’est ce que l’on voit avec la nouvelle « Le brouteur », qui évoque les rencontres amoureuses et sensuelles sur internet en rendant compte de l’envers du décor.

Notre nouvelle préférée est celle avec Lou, être androgyne qui pousse à son paroxysme l’ambivalence d’un désir immanent à lui-même. Lorsque Julie joue avec elle/lui le jeu de la pose photo, elle s’abandonne malgré elle à l’inconnue : « Elle a furieusement envie de cet inconnu mi-mâle mi-femelle, de façon animale. Il la caresse alors imperceptiblement, en un léger mouvement de va-et-vient, jambes entremêlées, tandis que leur parvient comme de très loin le cliquetis du déclencheur de l’appareil qui fixe sans s’en douter la montée d’un désir insensé. Lou a-t-il éprouvé la nudité de Julie sous la fine étoffe? Elle a laissé ses mains vagabonder vers les fesses pommées qui les ont attirées comme des aimants. Elle découvre avec ravissement une peau très douce». Pour Julie-Anne De Sé, il n’y a rien de plus beau que des êtres se livrant corps et âme aux désirs, par-delà le rêve et la réalité, par-delà éros et thanatos…
Jean Zaga

delamorte delamore

Advertisements

2 commentaires sur « Emportée par la poésie des mots »

  1. Très belle présentation et un texte joliment écrit qui donne envie de lire plus loin encore bonne continuation Amicalement
    Je suis auteur de poésie d’amour et j’ai publié plusieurs recueils de poésies amoureuse et plusieurs romans d’amour

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s