Publié dans Littérature

Sais-tu écouter les sexes qui parlent d’amour ?

A propos de June Summer, Aventures libertines, le Cap (2013)

http://www.june-summer-d-eros-auteure.com/#!books/cnec

june summer

C’est grâce à Jean-Baptiste Messier que nous avons découvert cet ouvrage de June Summer et nous le remercions « chaleureusement » !! Dès les premières pages du roman, l’auteure plante le décor. On est en pleine saison estivale au Cap d’Agde, dans le village naturiste. Pendant une semaine, différents personnages vont se rencontrer, partager des expériences, vivre différentes expériences sexuelles, s’interroger sur le sens d’une relation amoureuse, sur le désir. Richard, un libertin séduisant et solitaire, attaché à son indépendance depuis un divorce douloureux. Justine et Mike, un couple venu au Cap pour se lâcher sexuellement de manière complice. Ils vivent dans leur bulle et y sont très bien. C’est le dialogue et la spontanéité dans les expériences vécues ensemble qui cimentent leur relation. C’est sur cela qu’insiste Justine en arrivant : « Ce qui est sûr, c’est que je veux fonctionner seulement au feeling de l’instant ! Ne pas se dire qu’il faut le faire. Qu’on ne se sente tenus à rien ! ».

 A l’inverse,  Brigitte et Jean-Pierre verront leur l’union mise à mal par une conception antagonistes des fantasmes de l’amour à plusieurs. Pendant que l’une quitte la résidence suite à des échanges désagréabes avec Justine et Mike, l’autre trouve son bonheur avec une jolie rousse qu’il drague en boîte et avec qui il passera la nuit. Chacun vit son destin de son mieux. D’autres personnages non libertins apparaissent dans le récit. Raymonde et Josianne, deux soixantenaires, qui apprennent à s’autonomiser de leurs maris, trop préoccupé d’aller se masturber sur les endroits libertins de la plage.

 june summer2

La façon de parler des sentiments ressentis par les protagonistes tout en en accompagnant son récit de descriptions quasi-sociologique de la vie au Cap nous a fasciné. June Summer restitue avec une précision aiguisée l’ambiance qui règne lorsque les gens passent la frontière d’entrée dans le village, en montrant leur carte d’identité et en payant le droit d’entrée aux caisses bondées. Elle évoque également les querelles entre « naturistes » et « libertins », en les reliant aux conceptions de certaines personnes, pas forcément libertines, qui exaltent le vivre-ensemble des différences capables de se respecter mutuellement. L’auteure décrit ces couples font l’amour sur cette plage appelée « La baie des cochons », parfois de manière discrète, parfois en s’exhibant devant tout le monde (notamment devant les « Morts de faim », ces hommes seuls qui viennent se rincer l’œil et reparte tout aussi frustré sexuellement qu’ils sont arrivés). Elle nous fait également entré dans les différents lieux du libertinage, depuis les après-midi mousse jusqu’au club où l’on se chauffe toute la nuit sur la techno. June Summer nous emmène aussi dans les appartements des libertins, où les hommes et les femmes se promènent nus sur leur terrasse en s’invitant les uns les autres pour des soirées torrides. Les moments intenses durant lesquels Richard, Justine et Mike font l’amour sont de toute beauté. On sent une forme très pure dans cette conception éthique, et non moralisante, de la vie de couple libertine. Lors de ces parties d’amour, comme nous le dit si joliment June Summer, il y a des gens qui « savent écouter le sexe » du conjoint avec tendresse. C’est le cas de Justine et Mike ; mais aussi d’une certaine Valérie qui apparaît furtivement lors d’une soirée « philo » autour des différentes façons de vivre son libertinage. D’autres, tels que Jean-Pierre, se limite au sexe et à une accumulation des plaisirs, avec des corps de plus en plus anonymes, des femmes dont le visage s’effacent progressivement. Les rapports au sexe sont aussi nombreux que les étoiles dans le ciel. Et l’amour n’est pas forcément absent des voluptueux moments d’orgie.

Yannis Z.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s