Publié dans Littérature

Quand tu nous tiens en haleine !

A propos de Ministère du vice et Love story 2.0 de Christian Lamant

http://www.amazon.fr/Minist%C3%A8re-du-vice-Christian-LAMANT-ebook/dp/B00M24B16Y

https://drive.google.com/file/d/0Bwk8pZkjA03GWGpFeGNTT2lNZzA/view

C’est avec beaucoup de plaisir que nous avons découvert l’œuvre de Christian Lamant. Nous avons commencé par « Ministère du vice », racontant l’histoire de Louise qui vient de réussir le concours d’attaché administrative. Elle monte à Paris rejoindre son supérieur hiérarchique,. Dès le début du récit, elle l’appelle « Maître ». Dans le cabinet ministériel, il y a une standardisation des tenues vestimentaires féminines dans laquelle Louise se fond : « Des tailleurs stricts et sombres sur un chemisier blanc, les jambes gainées de soie été comme hiver, juchées sur des escarpins noirs vernis à talons aiguilles de huit centimètres, jamais plus, pour une question de confort ». Le corps de fonctionnaires qui alimentent la rationalité bureaucratique de l’appareil étatique doit suivre les procédures, gérer les affaires, établir des rapports. Louise est soumise à une hiérarchie très stricte, avec un chef de cabinet exigeant et autoritaire. Un jour, alors qu’elle vient de lui remettre son rapport, ce dernier la saisit violement et lui colle le visage contre la feuille, en la traitant de tous les noms et en lui demandant de tout recommencer. Alors qu’une autre aurait réagi tout aussi violement ou bien aurait porté plainte, Louise accepte l’humiliation avec un malin plaisir. Elle ne peut s’empêcher de trouver son chef très beau au moment où il la brutalise. Peu à peu, un jeu s’installe entre eux. Elle attend qu’il l’humilie pour se délecter du plaisir d’être à sa merci. Un jour, ils vont plus loin et il lui administre une violente fessée avant de lui faire l’amour brutalement. Comment est-ce que tout cela va finir ? Chaque fois, cela va plus loin…

 LUNES DE FIEL

Dans « Love story 2.0 », l’auteur raconte l’histoire d’un jeune couple qui est sur le point de se séparer alors qu’ils vivent une grande histoire d’amour. Ted est venu de Los Angeles faire un semestre de cours à Paris et a rencontré Manon, propriétaire d’une petite boulangerie. Il est tombé amoureux de son corps androgyne et elle aussi a été charmée par ce grand roux à l’accent américain. L’histoire commence alors qu’il ne leur reste que trois heures avant le départ de l’avion. Ils ont fait l’amour toute la nuit. Ted va se doucher : « Manon roula sur le dos, attrapa son oreiller et le serra fort contre sa poitrine. Il sentait le parfum de son amour. Ce parfum qui allait se dissiper avec  les jours ». Elle le rejoint sous la douche et une dernière fois, ils vont s’étreindre voluptueusement, comme si  l’éternité leur tendait les bras. L’un des points forts des récits de Christian Lamant est qu’il sait tenir le lecteur en haleine. Là encore, qu’est-ce qu’il va se passer ? Ted va-t-il rater son avion et rester ? Non. Le couple se retrouve à l’aéroport. Ted étreint Manon de toutes ses forces et se rue à l’embarquement. Elle regarde son avion s’envoler dans les lueurs translucides du ciel et rentre mélancoliquement chez elle. Qu’est-ce qui les attend ? Comment va évoluer désormais leur histoire ? Est-ce que leur amour a été un feu de paille que la distance va éteindre ou bien au contraire sera-t-il embrasé par ces milliers de kilomètres qui les séparent ? Les lectrices et les lecteurs ne seront pas déçus…

Yannis Z.    

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s