Publié dans Non classé

Entretien avec Elodie de France

Il y a quelques jours, j’ai eu un bel échange avec Elodie de France, une amie FB, au sujet de ma nouvelle « Tu as le sexe d’un ange ». Je la remercie infiniment pour sa précieuse lecture et pour ces moments de discussion.

elodie de france.3

Bonsoir Yannis Z

Je me permets de revenir vers vous suite à la lecture de votre nouvelle. Je serai honnête et sans hypocrisie. C’est la première fois que je lis une histoire érotique ; le langage est simple, parfois argotique mais j’imagine que cela est souhaité. Il n’empêche que cela surprend surtout qu’au fur et à mesure du texte ce ‘langage’ s’efface pour laisser place à du romantisme empreint d’érotisme et cette « différence » m’a un peu gênée. Le point le dérangeant est sans doute les nombreuses références aux livres, films et autres musiques. Il y en a beaucoup et s’en est même trop lorsque, comme moi, à l’exception de quelques titres, la plupart ne veulent rien dire et n’appelle donc aucune émotion. Pour la version film en revanche cela peut être un plus 🙂

L’histoire se lit bien mais semble complètement invraisemblable. L’amour est malheureusement plus compliqué. J’ai aussi été frustrée car je m’attendais à des descriptions entre un homme et une trans non opérée ; or la surprise que l’on attend n’est pas celle là bien qu’à la page 13 il est écrit : ‘Elle bandait aussi et j’aimais bien ça. »… Cela est il volontaire? S’agit il de  »l’érection des tétons »? Vous m’en direz plus… J’espère ne pas avoir été trop négative mais vous aviez demandé un avis. Celui ci est le mien. J’espère ne pas vous avoir déçue. Je n ai pas voulu mentir

Bonne soirée

Elodie

Chère Elodie

Non, non, je ne suis pas déçu ;  merci pour votre avis sincère

Il ne faut pas mentir et j’ai apprécié votre retour

Je ne vous ai pas répondu car j’ai écrit toute la journée ; je bosse sur un texte évoquant les corps trans dans la littérature

Quand je dis qu’elle « bande », c’est une métaphore ; je parle de ses seins, de son sexe qui sont en émoi ; je voulais parler métaphoriquement de l’érection, au sens d’excitation, d’envie de faire l’amour. Cela concerne les femmes autant que les hommes. Je voulais que la femme et l’homme soient sur la même longueur d’onde

Les références musicales … Oui ça peut déconcerter ; en même temps les chansons sont des personnages à part entière…Les paroles veulent dire quelque chose. Je me dis que si les lectrices, les lecteurs veulent aller plus, ils peuvent écouter ces titres sur youtube. Je parle de l’idée que les gens qui me lisent peuvent connaître ces chansons ; et dans ce cas, il peut se passer quelque chose de fort en eux. Je pense aussi à ça. Il y a une femme qui m’a écrit en me disant que ma nouvelle l’avait interpellée car quand elle avait vingt ans elle avait dansé en boite sur « French kiss » de Lil Louis. Après, pour les lecteurs qui ne connaissent pas, j’essaie de les guider et de leur donner envie de découvert ces années 80 et 90, durant lesquelles se déroule l’histoire.

Bonjour Yannis

Ok, je vois

oui sauf qu’ils sont toujours du coté homme ; pareil plus tard quand vous dites qu’ils  »se sucent »

Après, votre nouvelle de 34 pages, on a 15 chansons, 17 livres, 54 films pornos. Cela fait beaucoup, surtout quand on ne connait pas forcément tout.

Chère Elodie

54 références aux films porno ? Vous les avez comptées ? Je vais rougir

17 livres ? Je me rends pas compte. Déformation professionnelle

lol

sinon vous avez pensé quoi de l’histoire d’amour ?

Bonjour Yannis,

Comme je vous l’ai dit ; je la trouve invraisemblable cette histoire d’amour

Un puceau avec une trans opérée de 27 ans qui parle d’amour éternel…

Je connais trop de trans et leurs vies pour savoir que c’est impossible ; c’est une réinvention pour le coup. Je ne suis même pas sûre que pour des personnes non trans cela marche

Le puceau qui fait deux fois l amour et qui tient EN PLUS DE CELA plus d une min…. bravo

Ha Ha

Autre détail… la trans opérée qui mouille… Vous avez censurée la partie où elle s’enduit de gel lol ; je rappelle que le vagin d une trans c’est un pénis retourné lol !! Je suis terrible lol !!

Bonjour Elodie,

En tout cas vous m’avez lu de près c’est super

J’assume que cette histoire d’amour soit invraisemblable. Ne le sont-elles pas toutes au départ ? En fait, j’ai voulu réinjecter l’utopie amoureuse dans ce réalisme des rencontres présent dans beaucoup de romans contemporains. L’histoire d’amour se passe durant les premiers instants, la première nuit. J’ai voulu montrer que tout est possible et qu’ils vivent un conte de fée. Ça peut être sympa de faire rêver les lecteurs.

Il y a un côté réaliste ;  c’est l’écharpe qui cache la pomme d’Adam et le préservatif qu’elle enfile avec la langue. Elle enduit sans arrêt sa queue de salive. C’est fait exprès

Bonjour Yannis,

Oui, elle a l habitude, tu parles ! Sauf que lui touche sa vulve « chaude et dégoulinante »

Bonjour Elodie

c’est fait exprès. J’ai déjà lu des travaux sociologiques sur la sexualité des trans. Je ne voulais pas que mon roman soit un récit sociologique.

Après, comme elle le dit à la fin, elle n’a pas envie de parler de ses hormones, de son opération ; du coup, dans ma nouvelle, je ne voulais pas parler de son vagin qui ne mouille pas. Je voulais parler utopiquement d’une trans opérée dont le vagin mouille ; je voulais parler d’une personne qui s’appelle Leïla (je m’en fous qu’elle soit trans, femme, opérée ou autre) ; je voulais parler d’un être humain qui a beaucoup souffert et qui vit un conte de fée, qui se sent femme à part entière avec ce garçon amoureux qui la voit avant tout sous les attributs de la féminité. Il ne connait rien aux trans ce garçon et il s’en fout qu’elle soit opérée ; sa virginité est aussi spirituelle. Il incarne aussi la pureté qu’il y a dans cet amour, qui se fiche des identités et de la réalité. Leïla aussi se sent vierge, alors que c’est une mangeuse d’hommes…

La référence à Cendrillon dans la nouvelle, c’est fait exprès. Je n’ai pas voulu faire quelque chose de réaliste

Cher Yannis

Fallait le dire. Et moi qui attendait, brûlante d’impatience, qu’une fois en sous vêtement vous décriviez sa verge. Je savais qu’elle était trans dès le début ! Donc j’attendais la découverte, notamment quand j’ai lu « qu’elle bandait aussi ». Comment pouvais-je m’attendre à autre chose ?

Bonsoir Elodie

En tout cas je suis touché par votre lecture ; pourquoi auriez vous préféré que je parle de sa verge quand elle enlève sa culotte ?

Yannis,

Je m attendais a une roman érotique avec une trans non opérée ; je relierai à la lumière de ce que vous me dites. Après je me doutais qu’il y avait une sorte de « dimension parallèle ». Mais rappeler vous que ce qui se vend c est du Harry Potter

Oh, il vaut mieux lire autre chose, c’est clair !!

donc KISS

Keep It Simple

Votre livre c est un peu comme une œuvre  abstraite contemporaine; soit vous êtes à côté pour donner des précisons, soit il y a une grande note à la fin qui explique tout

Chère Elodie

Si je considérais qu’il fallait ne faire que des Harry Potter, je n’écrirai plus une ligne et si j’ai uniquement des gens comme vous qui me lisent cela me suffit

Je me dis que chacun se fera son idée

On a aussi le droit de ne pas aimer

Je me dis que si je donne l’explication à la fin c’est comme si je fais un cadeau avec l’étiquette dessus

J’aime bien que le lecteur ai son idée, ses émotions en me lisant ; soit il est sensible à cette histoire il y croit (comme on croit en ses rêves) soit il n’y croit pas et c’est son droit

Plus je pense à votre remarque, plus je me suis dit que je suis content d’avoir mis des passages où la fille a un « vagin qui dégouline » de plaisir ; elle a fait sa transition et si on regarde cela avec un oeil sociologique, réaliste, oui elle ne peut avoir de cyprine. Mais si on est dans le conte de fée, dans ses yeux à lui, alors là elle est devient une femme à part entière, il la voit comme une femme (ce qu’elle dit être) et non comme une trans opérée (elle a fini sa transition,; Leïla est une femme).

Mais peut-être faut-il faire une interview pour raconter tout cela ? Vous m’interviewez, chère Elodie ?

Kiss également

Yannis

elodie de france.2

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s