Publié dans Philosophie, sociologie...

Jean ZAGANIARIS – QUEER MAROC. Sexualités, genres et (trans)idendités dans la littérature marocaine – éditions Des ailes sur un Tracteur – 2013

QUEER MAROC
Sexualités, genres et (trans)identités dans la littérature marocaine
Jean Zaganiaris
 
Editions Des Ailes sur un Tracteur, 2013
Postface de Arnaud Alessandrin, Karine Espineira, Maud-Yeuse Thomas, les auteur.e.s de la Transyclopédie.
 
A LIRE : « QUEER MAROC », Sexualités, genres et (trans)identités  dans la littérature marocaine
Depuis longtemps, le sexe est perçu comme l’un des grands tabous des pays islamiques. Pourtant, la sexualité est évoquée dans de nombreuses productions culturelles du monde arabe. A partir de l’étude des discours oraux et écrits des écrivain.e.s marocains, il s’agit de penser la place du sexe, du genre et du queer au sein de la littérature marocaine. Dans un monde où des formes de vie hybrides et métissées viennent faire contrepoids aux différents normativismes identitaires, les œuvres littéraires marocaines mettent la lumière sur quatre grands enjeux politiques : le renversement des rapports de domination homme/femme ; la présence d’une sexualité hors mariage déculpabilisée à l’égard du ressentiment religieux ; la force du désir homosexuel ; la beauté des corps transidentitaires. Rompant à la fois avec les postures culturalistes et néo-colonialistes, cet ouvrage entend restituer sociologiquement et philosophiquement les représentations plurielles de la sexualité au sein des productions littéraires marocaines.
Jean Zaganiaris est enseignant-chercheur au CERAM/EGE Rabat. Il est l’auteur de Penser l’obscurantisme aujourd’hui, Casablanca, Afrique Orient, 2009.
Pour en savoir plus
Table des matières
 
 Introduction 
 
 1ère partie – « Et l’espace littéraire marocain créa la femme » 
Chapitre 1 – Les figures de la mère : esclave du traditionalisme ou réinventrice de la tradition ?
  1. Du nationalisme au cosmopolitisme : représentations de la mère dans l’œuvre de Driss Chraïbi  
  2. « Geôlières de leur propre prison » ? Lorsque les femmes reproduisent la domination masculine
  3. Par-delà tradition et modernité : Badia Haj Nasser et  et Lamia Berrada Berca
  4. La mère des bidonvilles de Casa : le combat pour la justice  dans l’œuvre de Mamoun Lhababi
  5. Une mère qui fait sa révolution sexuelle : La « maman » et la « putain » dans l’œuvre d’Abdellah Taïa et Mohamed Leftah
 
Chapitre 2 – La place de la femme dans l’histoire du Maroc : Harems, princesses et prostitution coloniale
  1. Le harem et le désir sexuel féminin :  Fatima Mernissi  
  2. Regard historique sur la féminité : Rajae Benchemsi  
  3. Bordels coloniaux et travailleuses du sexe
     
Chapitre 3 – Femmes, fantasmes, sexualité : regard sur les figures de l’amante  
  1. Inverser les rapports de domination genrés : la sexualité comme arme de guerre dans les romans de Stéphanie Gaou et de Valérie Morales Attias
  2. La division sociale de la jouissance sexuelle : Ghita El Khayat et  Chrysultana Rivet 
  3. Amours et révolte : Les colères intimes de Shama à Casablanca  
  4. Le corps féminin comme machine désirante : Siham Bouhlal, Rajae Benchemsi et Siham Benchekroun
 
2ème partie-  «On ne nait pas homme, on le devient» 
Chapitre 1 – Emancipation familiale, émancipation sexuelle  
  1. En finir avec la domination : la question du désir sexuel dans les oeuvres de Mohamed Choukri et El Mostafa Bouignane
  2. Une éducation sentimentale à la marocaine : Mohamed Nedali  
  3. Par-delà les oppositions binaires :   Baha Trabelsi et la sexualité des corps  
Chapitre 2 – L’amant : entre libéralisation de la sexualité et reproduction de la domination masculine
  1. L’amant comme pourvoyeur du bonheur sexuel
  2. Le désir homosexuel et les pratiques de liberté : le captain Ni’mat de Mohamed Leftah
  3. Violence sexuelle et sexe violent : retour sur la domination masculine
 
3ème Partie – Par-delà l’assignation de genre : corps transidentitaires et présence du queer dans la littérature marocaine
Chapitre 1 –  Du trouble dans le genre ?
  1. Dis maman, pourquoi je suis pas un garçon ?
  2. Vivre la transidentité comme une tragédie : la vision de Tahar Benjelloun sur le transgenre 
     
Chapitre 2 – La beauté des corps transidentitaires
  1. Ivresse de l’amour et reconquête de soi : Les Corps androgynes dans les romans de Ghita El Khayat, de Abdelkébir Khatibi et de Bouchra Boulouiz  
  2. Introduire le Queer au Maroc : la place du transgenre dans l’œuvre de Abdellah Taïa
  3. Ne plus savoir qui est l’homme et qui est la femme
Conclusion : Un pari mélancolique sur l’avenir : la question des « pratiques de libertés » dans le monde arabe
 
Postface de Arnaud Alessandrin, Karine Espineira, Maud-Yeuse Thomas, les auteur.e.s de la Transyclopédie.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s