Publié dans Football

FUS-OCS 1-0 : une ambiance exceptionnelle au stade !!!

Après avoir passé deux heures sur des copies de philo, je file en taxi au complexe Moulay Abdallah voir la rencontre entre le FUS et l’Olympique Club de Safi. Journée dure. Débordé au boulot, avec des trucs pas faciles à gérer ou à avaler. Je suis un peu claqué mais dès que je franchis la porte du stade ça va tout de suite mieux. Je retrouve les collègues devant la tribune 2, Driss, Taoufik, Saïd et tous les autres. L’association des supporters du FUS a ramené un bon paquet de supporters à la tribune et de l’autre côté, il y a aussi du monde. Sans parler de jeunes d’une équipe de foot de Strasbourg qui sont avec nous dans les tribunes. Hier, à la réunion, on pensait qu’il n’y aurait pas beaucoup de monde vu que le match se joue en semaine. En fait, malgré le vent froid qui souffle très fort et le ciel un peu gris, il y a quand même pas de mal de gens qui ont fait le déplacement au stade. Il faut dire que le colloque du 10 février « Quel avenir pour le FUS » organisé à la salle Mehdi Ben Barka de Rabat a attiré du monde, sans parler du fait que le FUS est sixième au classement !!! Mais par-delà le nombre de gens présents ce soir là, il est à noter la qualité de l’ambiance qu’il y a eu ce soir là au stade !!! Comme d’habitude, on se met dans les gradins et on regarde devant nous le groupe des Ultra installer les banderoles. Dès que les joueurs sont arrivés sur le terrain, on avait le kop devant nous en train de chanter, de soutenir l’équipe avec des applaudissements et le rythme du tambour. C’est génial ce genre d’ambiance. Le stade en train de chanter, d’acclamer, d’encourager. Il ne faut pas oublier que nous les supporters on est le 12e homme. Et on sait que là, le FUS joue un match difficile face à une équipe de Safi mal classée mais qui a battu la semaine dernière El Jadida, deuxième du championnat, sur le score de 2 buts à 1. D’emblée, les équipes se testent. Au bout d’un moment, on commence à dominer légèrement, avec un bon tir arrêté par le goal. Mais Safi est dangereux et opère en contre. Heureusement, on a une bonne défense. Benchrifa et Ayoub font du boulot. Sans parler du gardien, Rezzouki, qui veille au grain. J’adore ce goal, il est rassurant. Ca a été l’homme du match ce soir !!! Sans les deux arrêts exceptionnels qu’il a fait à la fin du match, et de celui qu’il exécute avant la mi-temps, on aurait jamais gagné le match. La première mi-temps est équilibrée, agréable à voir. Et il y a surtout ce public qui pousse, qui encourage l’équipe. 0 à 0 à la pause mais on sent que l’OCS est prenable. Le FUS a fait une grosse pression pendant les 10 dernières minutes de la première mi-temps et s’est crée quelques occasions de buts mais sans vraiment créer le danger, malgré une belle action collective. Du retour des vestiaires, les joueurs reprennent le match dynamiquement. On a une belle action à une touche de balle qui malheureusement ne terminera pas dans les chebka du gardien de Safi. Mais cette domination a payé avec le but de Youssoufou à la 58e minute. Là le stade explose. On entend deux milles personnes dans les tribunes crier de joie !!! Génial !!! Youssoufou vient remercier les supporters devant les tribunes !!! Nos joueurs fussisstes, qui ont le mérite de jouer parfois devant des tribunes pas très remplies et plutôt silencieuses, sont quand même des gens qui aiment leurs supporters et le leur rendent bien. Et là, le tambour rythme le ton !!! tout monde acclame Youssoufou, Tricky, Amoutta. Le vent glacé souffle sur nos visage mais le stade est chaud, très chaud. Safi essaie d’égaliser en opérant sur les ailes du terrain mais notre défense tient bon. On commence à stresser. Mon voisin me dit qu’il faut pas les laisser venir mais au contraire maintenir la domination. C’est cela qu’arrive finalement à faire nos joueurs, poussé par l’entraîneur Amoutta. Toutefois, Safi reste très dangereux et par deux fois aurait pu égaliser mais les arrêts de Rezzouki sont exceptionnels, que ce soit le corner ou bien lors d’un face à face remporté vaillamment devant l’attaquant de Safi qui partait seul au but. Les 7 dernières minutes du match ont été particulièrement difficile. On rate une occasion de but toute faire qui aurait pu nous amener à deux zéro. Mais le goal de Safi prend la balle à Youssoufou et relance de suite un contre qui aurait pu être meurtrier. Et bis repétita. On a une belle offensive, bien construite et notre attaquant la met au dessus. Le public s’arrache les cheveux, tremble mais encourage les joueurs. C’est vraiment ça le foot. A l’image de la vie. Beaucoup de choses, déterminées bien souvent par le hasard, font que l’on peut passer du paradis à l’enfer et vis versa. Quand l’arbitre a sifflé la fin du match , on a tous été soulagés. Le public a acclamé ses joueurs et certains d’eux à la fin du match sont venus devant les tribunes, dont le goal Rezzouki que j’ai vu de très prêt. Dans la voiture de Driss, qui me ramenait à la maison avec un autre supporter, on était souriant, soulagé, content du score et attendant maintenant de pied ferme le derby contre les FAR qui aura lieu mardi prochain à 19h au complexe Moulay Abdallah, où l’ambiance sera explosive.

Jean Zaganiaris

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s