Publié dans Littérature

pick up entre des deleuze et des nietzsche et autres devenirs

Voilà ci dessous un poème écrit par Wadii Charrad, un étudiant qui m’a fait l’amitié de suivre mes cours avec beaucoup d’assiduité et avec beaucoup de regards critiques. Je garde le précieux souvenir de ces matinées où, connaissant ma ponctualité et mon désir de commencer les cours à 8h30 pile, il était là à 8h15, histoire de parler un peu des séances, de cinéma ou des auteurs comme Deleuze ou Sartre. Je lui souhaite la belle carrière artistique qu’il envisage de faire …Ci dessous, le poème nous invite à oublier l’immobilisme des identités figées du « je » et de suivre le courant, le flux de la vie, à l’image de ce bateau ivre chanté par Rimbaud. « Le fleuve du corps me fait flotter » nous dit l’auteur, qui nous propose un « envoutement » des sens  plein de cette joie dyonisiaque dont parle si bien Nietzsche.

 

“Je” se jette dans son humeur
Qui n’empêchera pas la révélation d’une stupeur,
Engageant des mouvements,
Mêlant des « événements »
« Gai savoir », « j’ »entends libérer,
Point de symptômes, point de pensées à imager
« Le fleuve du corps » me fait flotter
Sur des mystères reposants et gais
« Une affaire de vie » me porte et s’affirme,
Loin de touts les représentations et le « Dasein » qui enveniment
« Inter-être », « je » me dispose à vous,
« Homme qui se prend au sérieux », qui êtes-vous ?
Pluies ensoleillés, brumes précaires,
Faites-moi chavirer sur des céans éphémères
Provoquant ainsi l’illusion de l’unité,
Prémisse de vitesses fragmentées
Qui, telle une musique, foisonnent
« S’affectent » et non se cantonnent
Dans des « arborescences » rigides,
Dans une herméneutique perfide,
Dans des « micro-fascismes » arides,
Microclimats, envoutez-« moi »,
Arrachez de mes viscères les jugements du « sur-moi »
« Quelle erreur d’avoir dit le ça » !
Le résultat et là !
Misogynie et pornographie au quotidien
Triomphe du raisonnable qui momifie les humains
Le capitalisme, contrairement à « vous »,
A compris vos corps
Et vous récupère à mort
(In) continents malades,
Vibrez au son de la sensualité
De l’érotisme et de la curiosité
Que votre vie soit « fête »,
Sans substances illicites qui vous immiscent
Dans l’Idéal et dans les couples faux-métis
« La drogue fait délirer parfois,
Pourquoi je ne délirerai pas sur la drogue ! »
« Amour courtois », révèle-toi,
« Charme », reviens sans « Moi »,
Sans raison-lumière et sans « faire le point »,
Laisse couler ta pureté, ni plus ni moins
« Je » te quémande sans avoir à être servile,
« Dividualise » ton énergie volatile
Dans les « steppes » ET dans les campagnes ET dans les villes,
Donne un sens à la vie,
Sans être sensé,
Sans qu’il soit, par nous, recensé
« Dieu est mort »,
L’Homme ne s’en est jamais remis,
« mai 68 n’a jamais eu lieu »,
Le « nihilisme » non plus,
« Nous » sommes portés par des « flux »
Sonnez en nous instincts diffus,
Peuplez-nous d’un « monde »,
« Ré enchantons le monde »,
« Chacun a son propre monde »,
Une phrase psychanalytique immonde,
« Fuis en nous immobilité du nomade »,
Ne laisse guère place à une connexion sédentaire bavarde,
Mobilisant les gens qui, sans arrêt, clavardent,
Une « solitude souterraine »
Et non l’isolement qui coule dans nos veines,
Citoyens du monde,
« Devenez » « des êtres sans patrie »,
Ce ne sont pas des verbes au mode de l’impératif,
Ce sont « des verbes sans sujet » qui saisissent au vif
« je » fait fuir son sujet
Qui fait de « nous » des codes et des sujets
En ayant à se définir,
Nous passons pour des anonymes
« Ô peuple moléculaire »,
Délivre de nous de cet anonyme
Et dansons sur le rythme des « innommables ».
« Le voulez-vous ? »

Wadii Charrad

This picture was made by Walter Rafelsberger, Computational Information Designer.
the original image can be found here:
http://www.metaportaldermedienpolemik.net/blog/Blog/2008-02-07/foafoafoafoafoaf

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s