Publié dans Divers

Emeutes en Grèce : remettre en cause le monopole de la violence physique légitime

Au début du XXe siècle, Max Weber utilise le concept de « violence physique légitime » pour définir le pouvoir de contrainte de l’Etat. Si c’est un particulier qui roue de coups un autre particulier car il l’a doublé dans la queue du supermarché, il peut être puni par la loi. Par contre, si c’est un policier ou tout autre agent de l’ordre qui donne un ordre, celui -ci peut utiliser la force pour l’exécuter. Toutefois, s’il y a une légitimité à l’ordre (qui a pour but de préserver les sociétés de l’état de nature), cela ne signifie pas pour autant qu’il faut cautionner tout et n’importe quoi au sein des sociétés dans lesquelles nous vivons et accepter toutes les violences dont nous pouvons être victime de la part des forces policières et militaires (ou autres d’ailleurs). Daniel Bensaïd parlait dans son dernier livre des abus des « démocraties policières » qui jalonnent l’Europe. Dans son livre sur l’histoire de la police, Paolo Napoli attirait l’attention sur le fait que cette dernière est en théorie rattachée à l’Etat mais qu’en réalité, elle s’est historiquement construite comme un corps qui a réussi aussi à avoir des domaines d’autonomie par rapport aux injonctions étatiques auxquelles il doit pourtant se soumettre. Récemment, un article sur yahoo attirait l’attention sur une fouille policière particulièrement dure, voire humiliante, au lycée Marciac (Gers), où les élèves ont été tous soumis à ces contrôles policiers visant à créer une prétendue peur salutaire (une bonne « insécurité » satisfaisante en termes de prévention). En Grèce, on a touché au drame avec la mort par balle d’un mineur, suite à des affrontements avec la police (voir les événements sur : http://berthoalain.wordpress.com/2008/12/07/emeutes-en-grece-decembre-2008/)

ce week end, des affrontements entre la société et la police grecque entachent tous le pays. Tous ces événements amènent à poser la question suivante : peut-on penser avec raison qu’il existe une violence légitime ? La violence est physique mais aussi symbolique (violence « douce » des humiliations verbales, d’un ton rude, d’une insulte, d’un regard méprisant). Toutefois, peut-on dire qu’elle est légitime ? Même si elle est exercée par des agents de l’autorité, mandatés par l’Etat, peut-elle être considérée comme légitime, c’est-à-dire comme ayant un bien fondé effectif ? Je ne crois pas. Toute violence est à banir de l’espace public. Il n’y a pas un seul pays qui peut se targuer de ne pas avoir d’exhibition de la violence légitime en son sein, et notamment de violence légitime policière. Il faut en finir avec cela et mettre en place des politiques publiques sociales profondes afin de faire disparaître le plus possible et sur une durée à long terme ces phénomènes sociaux que l’on éradique bien souvent brutalement et rapidement, par la violence. Bien entendu, nous ne disons pas que la violence exercée contre les forces de l’ordre soit légitime, notamment dans ces manifestations en Grèce. Ce n’est pas par la brutalité dans les manifestations que l’on va règler le problème. Le film « bataille à seattle » montre bien ça.

Nous le répétons. Il faut en finir avec l’exhibition de la violence au sein de l’espace public et repenser politiquement l’humanisme. Il faut que l’Etat revoit ses politiques publiques et impulse dans la société des conditions sociales évitant la plongée dans la violence. Le capitalisme ne peut qu’engendrer l’autoritarisme. Il faut revoir les politiques publiques de santée, scolaires, culturelles et créer un monde commun où les individus se sentiraient utiles, épanouies, importants, que ce soit au sein de leur travail ou de leur foyer.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s