Publié dans Divers

En finir avec l’exhibition de la violence au sein de l’espace public

L’avenue Mohamed V de Rabat. C’est très joli. Ca rappelle les Champs Elysée à Paris, Omonia en Grèce. C’est là où on pourrait se balader en famille quand les enfants ne sont pas à l’école, le mercredi après midi ou bien les week-end. OK. Toutefois, allez-y alors le week-end !!! Dans cette belle ville de Rabat, il faut éviter d’aller le mercredi après midi du côté de Mohamed V. Pourquoi ? Parce que vous risquez d’être pris malgré vous dans les charges que les forces de l’ordre font de temps en temps sur les gens qui viennent manifester devant le Parlement. Et là, vous risquez de vous retrouvez à courir, de voir des scènes choquantes (des gens qui crient ou qui saignent, d’autres qu’on tabasse), voire de prendre des coups. Concernant l’actualité, nous renvoyons à ce que nous avons dit au sujet des teletubbis dans un précédant article. Notre blog n’est pas politique. Il n’entend pas prendre position pour une cause mais il ne peut pas non plus rester indifférent face à ce qui se passe autour de nous. Depuis deux ans, j’évite de passer par l’avenue Mohamed V en raison des spectacles violents que j’y ai vus. Remarquez on peut voir cela partout. En France, en Grèce etc… Une fois, à Amiens, je suis passé devant une manif de lycéens et j’ai failli me prendre un pavé en pleine figure, lancé par un des jeunes. J’ai vu également charger les CRSS et c’était pas beau à voir. Pareil à Rabat. Toutefois, est-ce que cela implique qu’il ne faut plus mettre le nez dehors, sous peine de se retrouver pris dans tel ou tel rodéo. Il faut distinguer le manifestant, qui vient revendiquer une cause et s’attend à une intervention violente contre lui, du passant, qui n’est là que de passage et n’a rien à avoir avec ceux qui luttent, y compris par des moyens pacifiques, pour l’obtention de quelque chose. Dans le journal marocain « Au fait » du 11 juin 2008, les affrontements de Sidi Iffni font la une et le titre attire l’attention sur une intervention très violente qui n’a pas épargné les habitants du lieu (Sur les manifestations  http://www.rfi.fr/actufr/articles/102/article_67212.asp ; http://www.afrik.com/article4076.html)

Est-ce que les passants, notamment des mamans et des enfants, qui traversent Mohamed V, ou bien les habitants de Sidi Ifni doivent être victime de la violence que l’on y rencontre lorsque le politique décide de déloger des manifestants ? Pour parler encore des enfants, est-il normal qu’ils soient exposés à ces scènes de bagarre, de conflit, où l’être humain frappe son frère humain? N’a-t-on pas de spectacle plus digne à leur offrir ? Des touristes qui passent là par hasard sur l’avenue Mohamed V ou bien qui boivent leur café sur la terrasse de l’hôtel Balima doivent-ils aussi retenir ces images du Maroc, à côté de celles que leur proposent Paris Match ou M6 ?

Pour ma part, je pense que ces tristes spectacles de violence doivent être éradiqués de l’espace public. C’est un autre Maroc qu’il faut montrer aux enfants, aux citoyens et aux touristes qui traversent non seulement cette belle avenue Mohamed V mais également tout le pays.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s