Publié dans Philosophie, sociologie...

Deleuze : une philosophie pluraliste

Gilles Deleuze est l’un des grands philosophe du pluralisme. Il ne s’agit pas d’avoir des idées justes mais juste d’avoir des idées. La vie est empoisonnée par ceux qui cherchent de nouveaux dogmes, de nouvelles morales et veulent les imposer aux autres comme étant la vérité, la seule bonne manière de se comporter. Ca concerne tous les domaines, depuis les injonctions racistes et xénophobes que développe le nationalisme aux défenseurs hystériques de l’homéopathie ou de l’écologie. Tout cela conduit bien souvent à empoisonner la vie et à l’empêcher de s’orienter de manière immanante vers leurs propres choix. Combien de gens sont passés à côté de ce qu’ils auraient aimé être ou faire rien que parce qu’il y a eu quelqu’un pour leur dire « non, c’est ça et ça qu’il faut être, c’est ça et ça qu’il faut faire ». Marguerite Duras appelait cela le « ravissement », c’est-à-dire le fait de se voir ravir sa vie à cause des manières de vivre que l’on nous impose. Pour Deleuze, la vie n’est pas affaire de prescription ou de signification. Il s’agit juste de bifurquer vers des protocoles d’expérimentation, des processus de subjectivation. Il s’agit de constuire des manières de vivre et de penser qui ne soient emprisonnées dans aucune morale, aucune prescriptions, aucun dogme, aucune transcendance. A partir du moment où l’on a quelqu’un qui nous dit comment se comporter, comment penser, comment faire, le pluralisme disparait et ce sont les rapports de domination ainsi que l’arbitraire des pouvoirs extérieurs à notre être qui prennent le relai. La philosophie de Gilles Deleuze, depuis ses livres sur Nietzsche ou Spinoza jusqu’à Pourparlers, en passant par des ouvrages co-écrits avec Guattari (notamment L’Anti Oedipe), nous montre l’importance  des multiplicités. Respecter la valeur de toute vie humaine, c’est la laisser se développer de manière immanante et accepter la diversité des modes de vie et de pensée qui peuplent le monde, en restant dans une optique humaniste.  

http://www.webdeleuze.com/php/index.html

 

Un commentaire sur « Deleuze : une philosophie pluraliste »

  1. bonjour jean, j espere que vs allez bien moi je suis en belgique et j etudie le cinema.
    en parlant de la belgique, je n ai fait que effrayer mes devenirs.
    le nombre des flux qui emettent et des reflux sont incroyables. le capitalisme a atteint sa quintessence a travers des marques, des coupes de cheveux ….
    bref, tout est territorialisé. j attends d operer des rencontres avec des schizophrenes
    prends soin de toi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s